Philippe Caron a réalisé de nombreux dessins destinés à la presse, la publicité et l’édition. Diplômé de l’école Estienne, il est engagé à la SNIP, dirigée par Jacques de Pindray, où il fera son entrée dans la vie professionnelle. Il doit ses premiers dessins de presse à Jean Widmer pour le Jardin des Modes. D’autres journaux suivront, tels que Vogue, Elle, Marie- Claire, Lire, Le Magazine Littéraire, Lui, Libération, Les Echos, Figaro Madame, Femme, La Vie, mais aussi des agences de publicité : Young & Rubicam, Léo Burnett, DDB, Publicis, Havas, Eurocom, Euro RSCG, Ogilvy, Saatchi & Saatchi, Alice… qui lui confient les campagnes de C.C.C, Air France, Air Lingus, Guerlain, la Caisse d’Epargne, Renault, les Presses Universitaires de France, Chanel, Vuitton, Hermès…
Il donne, de 1968 à 1972, ses premiers cours de dessin à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs. Rencontre et collaboration avec Robert Filliou dans les années 70, puis avec Jérôme Savary pour qui il réalise décors et affiches. Durant un séjour de deux ans à New York, il travaillera pour le New York Times, New York magazine, Harper’s Magazine, Psychologie Today, Saavi, et plus tard pour le New Yorker. Des livres pour Hatier, le Cercle d’art, Gallimard, Nathan viennent compléter un parcours éclectique quant à la forme et aux différents styles d’expression qui ponctuent sa production. L’enseignement qu’il reprend de I990 à 2007 à l’Ensad, puis à la manufacture des Gobelins de 2008 à 2011 et enfin au Studio Berçot depuis 2011… participe de recherches menées sur le dessin.
Il a exposé ses travaux à Paris, Santa Fe, Tanger, de 1990 à 2010.
Ses dernières réalisations : Décor d’un pavillon de chasse, paravents en carton exposés à Paris chez Caravane, un mobile destiné à la société Hermès ainsi que le catalogue des Objets Hermès Automne/Hiver 2008. Exposition Empreintes et dessins à Paris en septembre 2010.


Dernières expositions : Offering inattendues, Paris, décembre 2011. Cabinet de curiosités, Paris, mai 2012.